Les palettes seraient toxiques, revue de détail.

Comment savoir si une palette est sans danger.

C’est la question qui revient le plus souvent sur les forums de discussion, est-ce que les palettes sont sans danger ?

Certains affirment, sans avoir pris connaissance des modifications de la norme norme NIMP 15 qu’elles sont toutes toxiques.

Il me paraît essentiel d’éclaircir ce point avant d’entamer toute construction qui plus est destinée à l’intérieur de vos habitats

Dans la jungle du transport de palette -Plus de 400 millions de palettes rien qu’en France-, les fabricants de palettes se sont vus imposés par leur pays respectif des méthodes de traitement de leur palette afin d’éviter les transmissions de champignons ou d’insecte lors des transports transfrontaliers.

Chaque continent a établi sa propre norme, l’Europe en avance dans ce domaine a décidé depuis quelques années de mettre un terme au traitement chimique des palettes de transport.

Il existe à l’heure actuelle trois grands types de palettes que je vais vous détailler maintenant.

 

1-La palette sans aucune inscription.

Les palettes en bois sans signe distinctif sont destinées au transport de matériaux.

Elles n’ont subi aucun traitement et sont particulièrement solides, elles peuvent supporter plusieurs tonnes sans aucun problème.

Par conséquent vous pouvez tout à fait les réutiliser sans aucune crainte, il faudra en revanche bien vous outiller pour leur démontage, leur structure étant particulièrement résistante.

 

2-Les palettes teintées en bleu, rouge ou marron.

Ces palettes appartiennent à une société privée qui les loue à des transporteurs, chaque couleur correspond à un loueur bien distinct :

les palettes rouges : pool LPR,
– les palettes marron : pool IPP.

les palettes bleues : pool CHEP,

Il va sans dire qu’il ne faut absolument pas se servir de ces palettes pour la fabrication de quoi que ce soit, elles sont traitées jusqu’à la moelle, les substances composant leur traitement sont hypernocives.

 

3-Les palettes EPAL EUR

Depuis 1995 l’Europe a ratifié un traité interdisant le traitement chimique des palettes de transport au profit d’un traitement thermique beaucoup plus respectueux envers l’environnement, et c’est tant mieux !

Pour autant cela ne veut pas dire que certaines anciennes palettes datant d’avant 1995 ne sont plus en circulation, loin de là.

Décortiquons la signalétique sur chaque palette EPAL EUR

palette toxique

La ligne du haut nous informe sur le pays fabricant de la palette, sa région et son numéro d’agrémentation.

La ligne qui nous intéresse et située juste en dessous, HT et DB.

Les deux premières lettres indiquent le traitement utilisé :

HT : traitement haute température, la palette est chauffée à 56° pendant 30 minutes, pour nous c’est tout bon, cette palette est totalement exempte de tout composé chimique.

MB : bromure de méthylène, cette substance chimique est un puissant pesticide qui est hautement nuisible à la santé des humains et est également responsable en partie de la destruction de la couche d’ozone.

Les deux lettres suivantes, DB= debarked, cela vous indique que le bois a été écorché, cela n’a donc pas d’incidence sur la toxicité de la palette.

Pour résumer disons que les palettes vierges de toute inscription sont sans danger et plus solide que la moyenne (dans le cas de palette destinée au transport des matériaux de construction)

Les palettes bleues, rouge et marron appartiennent à un loueur et sont impropres à une utilisation dans un le but d’en réaliser des meubles.

Les palettes EUR EPAL construite depuis 1995 sont Exclusivment traiter par la chaleur et sont donc sans danger pour l’homme.

En revanche d’anciennes palettes portant la mention MB sont hautement toxiques et ne conviennent pas pour l’usage que nous désirons en faire.

Laisser un commentaire