La protection de vos meubles extérieurs en palette

Comment protéger efficacement le bois de palette

Comme vous l’imaginez bien, le bois utilisé pour construire les palettes dites perdues est bien souvent de piètre qualité.

Ces planches de sapin ne sont pas du premier choix, il y a beaucoup de nœuds, et ce bois travaille énormément s’il est exposé à l’humidité et à la chaleur.

N’espérer donc pas réaliser des meubles via de grands panneaux bien lisses avec ce genre de planche il faudra au contraire faire preuve d’ingéniosité pour laisser le bois travailler sans mettre à mal la solidité de votre réalisation.

Les astuces.

Si vous devez réaliser une grande surface avec des lames de palettes, une paroi ou un mur par exemple, vous allez avoir le choix entre deux méthodes de construction.

 

La technique du chevauchement.

 

 

Chevauchement de bardage dans le cadre de la construction de cabane

 

Les lames de bois sont clouées horizontalement, en se chevauchant légèrement, environ 15mm.

Ce chevauchement permet tout d’abords de cacher les clous, mais permet également au bois de se dilater sans poser de problème.

C’est une technique largement utilisée depuis des lustres pour la construction de chalet de montagne par exemple.

 

La technique du couvre-joint.

couvre joint
La technique du couvre joint

Cette fois-ci les lames sont clouées verticalement en laissant un espace entre chaque lame d’environ 10 mm.

Cet espace sera recouvert ensuite par une latte moins large, environ 30mm.

Cette technique permet encore une fois de laisser le bois se dilater librement.

Cette méthode est bien meilleure que celle du chevauchement, car l’eau va ruisseler beaucoup plus facilement ici, elle suivra le sens du bois et par conséquent le bois sera sec beaucoup plus vite.

 

Les traitements chimiques

Les traitements chimiques permettant la protection de vos bois d’extérieur sont nombreux.

Certains sont plus nocifs que d’autres, mais pour l’essentiel leurs qualités sont souvent liées à leur prix, et le seul choix qu’il vous reste est de l’ordre de la couleur souhaité.

Les lasures de protection nommées protection climat extrême dessinée entre autres aux chalets de montagne sont particulièrement efficaces.

Cette lasure protège parfaitement le bois même si vous habitez dans une région particulièrement humide et froide.

Les traitements plus naturels.

Les traitements naturels pour les bois d’extérieur ne sont vraiment pas nombreux à ma connaissance.

Nos anciens utilisés le marre de café, mais cette technique est plutôt destiné à un usage intérieur du bois.

Pour l’extérieur un seul traitement à mes yeux est réellement efficace.

Ce traitement est l’huile de lin, elle est très bon marché et son efficacité et sa non-toxicité font d’elle le traitement naturel par excellence.

L’application de l’huile de lin doit être effectué en plusieurs couches, en général trois couches voir plus, dans tous les cas vous devez applique l’huile de lin jusqu’à saturation complète du bois.

Ce traitement est à réaliser au moins une fois par an.

Laisser le bois brut.

Laisser le bois brut peut-être intéressant même si sa durée de vie est moindre.

Le bois va se grisé avec les rayons ultraviolets de la lumière, ce côté vieilli et grisé est particulièrement esthétique pour la construction d’une cabane pour enfant ou encore pour la fabrication d’un salon de jardin en palettes.

Avec quelques coussins bien, assortis le résultat final peut-être réellement réussi.

Laisser un commentaire